9 mars 2018

Avaya fait son grand retour

C’est un des acteurs majeurs de l’économie numérique qui sort de l’ombre. Après plusieurs années difficiles, voici le nouvel Avaya reconfiguré, ragaillardi et comme galvanisé par l’adversité.

« Nous sommes sortis du Chapitre 11 avec une dette divisée par deux, et avec un Ebitda qui affiche 25% en 2017, se réjouit Erwan Salmon, Managing Director de la filiale française. Ce qui montre que notre problème n’était pas la performance financière, mais bien l’endettement. »

Première décision, l’introduction en Bourse. « C’était important pour nous, y compris et surtout pour disposer d’une bonne visibilité sur le marché. » Deuxième décision, le rachat de Spoken Communications aux états-Unis, spécialisée dans le Contact Center as a Service et les techniques de reconnaissance vocale. Cette entité n’est pas encore intégrée à la France, essentiellement pour des raisons réglementaires, mais le sera prochainement.

Du coup, Avaya France a les mains libres pour peaufiner sa stratégie sur le territoire national. La part de l’indirect dans le chiffre d’affaires apparaît comme satisfaisante : après être monté en flèche, l’indirect s’est stabilisé autour de 85%. « Les 15 % restants tiennent surtout à des raisons historiques. » Quant à la typologie des partenaires, elle est assez diversifiée. « On identifie ceux qui ont une capillarité nationale, et d’autres dotés d’un rayonnement régional. Ensuite, on trouve les téléphonistes, mais aussi ceux qui viennent de l’informatique. » Et Erwan Salmon d’insister sur les  promesses du développement logiciel. « C’est pour nous un élément crucial. Nous devons intégrer nos outils dans nos applications métier. Un comptable, un pharmacien, un médecin généraliste n’auront plus à maîtriser le métier des autres. Ils feront le leur, c’est tout. » L’optimisme retrouvé d’Avaya s’incarne dans sa réalité industrielle : le groupe a sorti 70 nouveaux produits en 2017, logiciels et matériels confondus. Quant au nombre de brevets actifs détenus par Avaya au niveau mondial, il avoisine 4 800. Une prouesse pour une entreprise de sa catégorie.


EDI N°76 mars 2018 - Journaliste Pierre Antoine Merlin

Attention

We were not able to identify your user role in our system. Would you like to become a customer and continue to your purchase? Otherwise you will be redirected to continue browsing Avaya.com

No
Error: There was a problem processing your request.